Pour la 144e fois, Israël rase les habitations du village arabe d’Araqib, dans le Néguev

Pour la 144e fois, Israël rase les habitations du village arabe d’Araqib, dans le Néguev
45 Views

Ce mercredi matin, les autorités israéliennes ont démoli toutes les maisons du village bédouin palestinien d’Araqib, dans le désert du Néguev, et ce, pour la 144e fois consécutive et sous le prétexte que les structures avaient été construites sans autorisation légale.

Des sources locales ont déclaré que des bulldozers israéliens escortés par des forces policières avaient fait irruption dans le village et qu’ils avaient détruit et disséminé toutes les habitations rudimentaires et les tentes.

Des douzaines de citoyens bédouins, dont des enfants, se sont ainsi retrouvés sans logis et vont souffrir désormais des conditions météorologiques sévères du désert pendant tout un temps avant de pouvoir se réinstaller dans de nouveaux logements de fortune.

Les résidents d’Araqib vivent dans une situation constante de crainte du fait qu’ils s’attendent à la démolition de leur village à tout moment, après s’être arrangés pour reconstruire une fois de plus leurs habitations.

Toutefois, cette politique arbitraire israélienne, criminelle et inhumaine, avec ses démolitions, ses déracinements et déportations de populations, ne fera qu’accroître la résolution des résidents et leur attachement à leurs terres et à leurs villages et ce, quand bien même Israël démolirait ces derniers des milliers de fois.

Al-Araqib est l’un des multiples villages bédouins du désert du Néguev à n’être « pas reconnus » par Israël.

La démolition d’al-Araqib et d’autres villages du Néguev fait partie d’une politique systématique d’Israël visant à expulser la population autochtone du Néguev et à la transférer vers des zones délimitées par le gouvernement, dans l’intention de faciliter par la suite l’installation et l’expansion de colonies destinées aux communautés juives.


Publié le 16/5/2019  sur The Palestinian Information Center
Traduction : Jean-Marie Flémal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *