Qu’est-ce que la Journée de la terre ?

Qu’est-ce que la Journée de la terre ?
58 Views

Que nous rappelle le 30 mars :

Février 1976 : décision de la confiscation des terres en Galilée par le gouvernement israélien. C’est à dire Israël confisque les Terres de ses propres  citoyens palestiniens nommés arabes d’Israël par les gouvernements Israéliens!!!!  Ces palestiniens (nommés Arabes d’Israël ), les chefs traditionnelles de la communauté de druze, les chefs des tribus des bédouins de Néguev,  les palestiniens de la Cisjordanie et de Gaza, appellent à la grève générale par solidarité et pour protester, le 30 mars 1976. L’armée israélienne attaque les manifestants   : des morts, de centaines de blessés et d’arrestations. Cette date nous rappelle que la confiscation illégale des Terres palestiniennes par les gouvernements israéliens est faite quelque soit le statut juridique des Terres: dans les territoires Israéliens (Palestine 1948), au Néguev, en Galilée et en Cis-Jordanie. Depuis cette date, en Palestine et partout dans le monde cette journée est commémorée par solidarité:

Pour les droits du peuple palestinien,

Pour la culture palestinienne,

Pour la solidarité avec le peuple palestinien

Le 19 février 1976, le Gouvernement travailliste israélien annonça sa décision de confisquer 25 000 dunums de terre en Galilée. Les Palestiniens décidèrent alors d’organiser une grève générale. La grève générale eut lieu le 30 mars 1976. L’armée israélienne réprima brutalement ce mouvement : massacre à Sakhnin, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nazareth : 6 morts, des centaines de blessés, et des centaines d’arrestations. Les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza s’étaient eux aussi mobilisés en soutien aux Palestiniens d’Israël. Depuis, le 30 mars est chaque année une journée particulière en Palestine, et pour tous les Palestiniens : C’est “la journée de la Terre” Le 30 mars est chaque année une journée particulière en Palestine, et pour tous les Palestiniens, qu’ils vivent en Israël, en  Cisjordanie et à Gaza, dans les camps de réfugiés des pays arabes, ou dans la diaspora dans le monde entier. C’est “la journée de la Terre”. Ceci depuis le 30 mars 1976 Cette année, nous avons encore plus de raison de célébrer cette journée car Israël ne se contente plus de faire assassiner à Gaza chaque vendredi par des snippers des civils, femmes, enfants, journalistes secouristes, mais en plus il assassine ça et là en Cisjordanie et se permet maintenant de bombarder Gaza quand bon lui semble (1).  D’autre part, cela fait aujourd’hui 16 ans que la jeune militante internationale Rashel Corrie a été écrasée volontairement par un tractopelle israélien alors qu’elle voulait défendre de la démolition une maison palestinienne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *